Comment ne plus procrastiner en tant que freelance ?

24 Fév 2020 | Freelance

Bon allez, je ferai ça plus tard…” Quand on est freelance, et d’autant plus lorsqu’on travaille de chez soi, on a vite tendance à procrastiner. Un rayon de soleil ? Go siroter un verre en terrasse ! La flemme ? Un pot de glace et hop devant Netflix ! Et quand bien même nous sommes déterminés devant notre ordinateur, les distractions restent nombreuses. Notifications des réseaux sociaux, allers-retours sur la boîte mail, moustique assoiffé de sang (oui, ça distrait, croyez-moi)… Bref, dur, dur d’être concentré. 

Pourtant, le temps d’un auto-entrepreneur est précieux (à lire avec la voix de Gollum) et la procrastination n’est pas sans conséquence. Tout faire au dernier moment peut engendrer du retard, du stress et finalement un travail bâclé. Autant vous dire que cela fait mauvaise impression auprès de vos clients. Je vous partage donc mes conseils pour ne plus rien remettre au lendemain et lutter contre vos mauvaises habitudes.

Faites un To-Do list

Procrastiner en freelance vient souvent d’une mauvaise gestion du temps. * Wahou, t’as deviné ça toute seule Inès ? * Pour remédier à ce problème, la To-Do list du travailleur indépendant est l’arme fatale. Cette dernière vous permettra de vous fixer des priorités, mais aussi d’estimer la charge de travail en un temps imparti.

Personnellement, je crée ma liste de tâches sur un bout de papier. Cela me permet de l’avoir toujours sous le coude et de barrer les missions une fois ces dernières terminées. Une telle source de satisfaction 😍

Mais cela implique d’être réaliste sur vos capacités, votre temps de travail et votre énergie. Si vous débutez votre entreprise individuelle, vous allez avoir un peu de mal à estimer de façon exacte ce temps. Mais c’est OK ! Cela viendra avec l’habitude.

La règle d’or : une seule tâche à la fois. Le multi-tasting est le meilleur moyen de perdre du temps… Bien entendu, faut-il encore vous tenir au planning et ne pas, une nouvelle fois, repousser à plus tard.

Coupez toute distraction

Je l’ai déjà évoqué en introduction, mais les petits bijoux de technologie actuels nuisent clairement à la productivité des freelances. Oui, regarder votre téléphone toutes les 5 minutes est inutile. Je vous l’assure ! Pensez donc à couper votre Smartphone et autres réseaux sociaux lorsque vous travaillez. 

Je sais, cela n’est pas forcément évident lorsqu’on travaille dans le digital. Je vous conseille donc d’alterner entre des moments “Off” (mode avion) et des moments “On”. La bonne solution : 1 heure de coupure pour bosser, suivie de 10 minutes de téléphone. Vous pourrez ainsi checker vos appels manqués, répondre aux nouveaux messages et faire un tour sur les réseaux sociaux. Avec cette méthode, plus rien ne pourra vous distraire.

Bien sûr, vous ferez attention à ne pas couper votre portable, si vous avez un call avec un client. Cela va de soi !

Octroyez-vous des pauses

Qui que vous soyez, vous ne pourrez pas travailler en continu. Non seulement cela vous dégoûtera du travail et, en plus de cela, vous ne serez pas du tout productif ! La solution ? Faire des pauses pour ré-oxygéner votre cerveau. Lorsque vous finissez une tâche, prenez, par exemple, quelques minutes pour vous reposer.

Reprendre votre téléphone peut être considéré comme une pause, mais cela reste tout de même professionnel. Pour vraiment déconnecter, vous pouvez lire quelques pages d’un livre, boire une boisson chaude, prendre une douche… Bref, tout ce qui vous fait réellement plaisir.

L’une des méthodes les plus connues pour alterner entre boulot et pause reste celle de Pomodoro. Cette technique consiste alors à diviser votre temps de travail en intervalles : 25 minutes de boulot ponctuées par 5 minutes de pause. Minuteur en main ! Le but est de vaincre la procrastination en maximisant votre concentration. Mais je vous en dirai un peu plus sur cette méthode dans la prochaine newsletter (lundi 2 mars, save the date).

Enfin, assurez-vous d’avoir une journée entière de repos dans la semaine pour prendre du temps pour vous et vos proches.

Prenez soin de vous

Comme je le disais précédemment, procrastiner arrive plus fréquemment au freelance lorsqu’il est fatigué… Et pour être plein d’énergie, voici le trio gagnant : une bonne nuit de sommeil, une alimentation variée et une activité physique régulière.

Eh oui, une alimentation équilibrée permet de faire le plein de nutriments essentiels pour votre énergie et votre concentration. Le sport est également un bon remède pour décompresser et déstresser. La pratique d’une activité physique vous permettra également d’améliorer votre sommeil, votre concentration et vos réflexes. Indispensable pour tout micro-entrepreneur !

La productivité passe enfin par une bonne nuit de sommeil, car la fatigue tend à donner des maux de tête et à troubler la concentration. Alors, couchez-vous tôt !

Faites-vous violence

Il y a tout juste une seconde, je vous disais de prendre du temps pour vous et maintenant, je vous parle de violence. Pas un petit peu folle celle-là ? Pas vraiment. Il faut bien différencier la fatigue due à un manque de sommeil, à une mauvaise alimentation ou alors à un excès de travail de la paresse.

Vous savez, ce fameux mal qui consiste à vous enfoncer au fond de votre canapé et à différer toutes vos missions freelance. Car ne rien faire, c’est tellement mieux que de travailler. Bon okay, je vous comprends un peu dans le fond. Mais après tout, si vous n’avez aucune motivation dès le matin, c’est peut-être tout simplement parce que votre métier ne vous plaît plus…

Essayez alors de vous reconnecter à votre “Why”, la raison qui vous a poussé à travailler en freelance. Et posez-vous les bonnes questions ! Si vous êtes persuadé que vous êtes sur le bon chemin, alors cette introspection suffira à vous motiver. Et les jours aux coups de mou, faites-vous violence ! Le travail est une véritable source d’épanouissement.

Sortez de chez vous

Le fléau des travailleurs indépendants est souvent la maison. Compliqué de faire la différence entre vie personnelle et vie professionnelle quand l’environnement est exactement le même. L’une des solutions pour arrêter de procrastiner en tant que freelance peut alors être de sortir de chez vous. Que diriez-vous de travailler dans un espace de coworking ? Avoir des collègues et un véritable lieu de travail suffisent parfois à être efficace et productif.

Et vous, team procrastinateurs ou productifs ? Et pour devenir un véritable as de l’organisation, vous pouvez toujours suivre ma formation « Devenir rédacteur web« .

Ne plus procrastiner en tant que freelance
Inès Sivignon

Partager

Abonnez-vous à ma (super) newsletter !

Au programme : de la rédaction, du freelancing et de la motivation pour vos projets

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Routine d’écriture : 8 méthodes d’auteurs du web pour vous inspirer - […] se réserve au minimum 2 à 3 heures pour chaque session. Et pour garder le cap, elle se sert…
  2. Comment améliorer votre équilibre vie pro et vie perso ? - Inès Sivignon - […] déjà évoqué la nécessité d’une bonne hygiène de vie dans l’article contre la procrastination. C’est dire à quel point…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'une rédactrice web ?

* NEWSLETTER

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle (tous les premiers lundis du mois) pour des conseils en rédaction et en freelancing, ainsi qu'une bonne dose de motivation !

Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This