Rédacteur web : pourquoi devez-vous connaître vos lecteurs sur le bout des doigts ?

14 Avr 2020 | Rédaction web

Ça y est ! Vous avez enfin décroché un nouveau contrat ! Bravo à vous, je savais que vous étiez l’homme (ou la femme d’ailleurs) de la situation. Mais maintenant, passons aux choses sérieuses : l’avant-rédaction. Car oui, en tant que rédacteur web, vous avez un objectif principal : être lu. Mais pas par n’importe qui : par les prospects de votre client ! Il serait donc temps d’apprendre à connaître votre public cible.

Qu’est-ce qu’un persona ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit point explication s’impose. Qu’est-ce donc qu’un persona ?

En marketing, la cible (ou persona) désigne les personnes que l’entreprise (votre client) cherche à conquérir ou à fidéliser. Pourquoi elles et pas les autres (la fameuse question d’entretien qui en a traumatisé plus d’un) ? Car ces personnes sont les plus susceptibles d’être intéressées par les produits ou les services vendus. Très simplement.

Or, chaque personne a un langage, des références culturelles, des idéaux différents. Par exemple, vous ne vous adressez pas à un patron comme vous vous adressez à un ami. De même pour des personnes âgées ou des adolescents, des employés du bâtiment ou des médecins, etc. Tout simplement parce qu’elles n’ont pas la même manière de s’exprimer, ni les mêmes centres d’intérêt.

C’est bon, vous voyez où je veux en venir ? En tant que rédacteur web, vous devez parler à cette cible susceptible d’adhérer aux services ou aux valeurs de votre client. Vous devez séduire les lecteurs et remporter leur adhésion. Vous devez toucher vos cibles et fidéliser de nouveaux clients. Une technique ancestrale enseignée dans les séminaires de vente consiste alors à adopter les mêmes gestes, les mêmes postures et les mêmes expressions que votre interlocuteur. Transposée au monde de l’écriture, cette méthode consiste à utiliser le même langage, les mêmes tournures de phrases et les mêmes références culturelles que votre lecteur.

Ces portraits-robots très humains clarifient donc les publics visés. Connaître sa cible, c’est insuffler à ses écrits une dimension humaine, vivante et concrète. Des détails non négligeables qui feront toute la différence ! Puis, on ne va pas se mentir, cela aidera aussi pour le référencement naturel SEO, les mots-clés, le champ sémantique…, et surtout le choix du positionnement ainsi que de la stratégie marketing digital.

Comprendre pour être compris : un avantage concurrentiel

Il paraît que pour être un bon rédacteur web, il faut faire preuve d’empathie. Je suis plutôt d’accord avec cette idée.

*Ok Google, donne-moi la définition d’empathie !*

Empathie signifie la capacité à ressentir les émotions de quelqu’un d’autre, d’arriver à se mettre à la place des autres. Mais oui, c’est cela ! Le rédacteur doit être capable de se mettre dans la peau de ses lecteurs pour comprendre leurs envies, leurs besoins, leur façon de penser… Comme un acteur qui rentrerait dans son rôle !

Vous devez donc apprendre à connaître vos lecteurs, à savoir ce qu’ils veulent, ce qu’ils aiment et ce qu’ils ressentent, parfois même avant qu’ils ne l’aient exprimé, grâce à l’empathie. Oui, on est peu voyants dans la rédaction web 😝

Pour cela, un brin de curiosité et d’observation suffit parfois ! Imaginez la création de ces personnages marketing fictifs comme un jeu. Amusez-vous à vous projeter dans la tête de vos lecteurs. Visualisez leur mode de vie, leur état d’esprit, leurs désirs…

Si vous donnez votre langue au chat, votre client peut vous venir en aide et vous permettra même de gagner beaucoup de temps. En effet, en tant que chef d’entreprise accompli, il aura certainement déjà effectué une étude de marché et élaboré une stratégie commerciale. Ainsi, il pourra vous indiquer l’âge, le sexe, la profession, l’éducation, la situation familiale, les revenus, la localisation et bien d’autres informations sur les clients potentiels.

5 p'tits tips

Comment définir, cibler et atteindre son marché cible ?

Pour capter l’attention des lecteurs et les convertir en acheteurs, pas de recette miracle ! Vous devez connaître votre cible par cœur. Pour cela, voici une liste de questions à poser à votre client avant tout début de collaboration :

  • Quel est l’âge moyen du public cible ?
  • Quel est son sexe ?
  • Où vit l’acheteur potentiel ?
  • Quelle est sa catégorie socioprofessionnelle ? Études, métier, groupe social, revenus…
  • L’entreprise s’adresse-t-elle à des particuliers (grand public) ou à des professionnels ?
  • Quels sont les centres d’intérêt du prospect ? Passions, loisirs, passe-temps…
  • Quels sont ses besoins et ses peurs ?
  • Quelles sont ses habitudes de consommation ? Achat en ligne ou sur place, recommandations en ligne…

Une fois ces informations en votre possession, l’idée est de capter l’attention du lecteur grâce à des contenus qui l’interpellent, parce qu’ils parlent de lui, de son quotidien, de ses préoccupations… Mais aussi d’atteindre les objectifs marketing fixés par le client. Bref, vous renseigner sur l’audience-cible de votre client vous permet de définir les sujets pertinents à traiter et comment les traiter pour intéresser le lecteur.

Avez-vous l’habitude de vous renseigner sur le public cible de votre client avant rédaction ?

PS : les personas sont toujours un peu caricaturaux et clichés. Au moins, vous êtes prévenu 😊

Connaître sa cible sur le bout des doigts
Inès Sivignon
5 P'tits Tps

Abonnez-vous à ma (super) newsletter !

Au programme : de la rédaction, du freelancing et de la motivation pour vos projets

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'une rédactrice web freelance ?

* NEWSLETTER

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle (tous les premiers lundis du mois) pour des conseils en rédaction et en freelancing, ainsi qu'une bonne dose de motivation !

Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This