Toutes les réponses à vos questions sur la rédaction web

29 Juin 2020 | Rédaction web

Il y a un mois, j’ai lancé l’open bar des questions sur LinkedIn. L’objectif ? Vous donner l’opportunité de me poser toutes les questions qui vous trottaient dans la tête sur la rédaction web, mais aussi sur le SEO ou encore le storytelling. Je souhaitais tout d’abord vous remercier pour votre participation massive. J’espère que cet article répondra à vos interrogations. Par ailleurs, j’invite ceux qui ne me suivent pas encore sur LinkedIn à le faire (instant auto-promotion 🤣). Plus sérieusement, j’y suis très active et on y aborde plein de sujets intéressants.

En quoi consiste véritablement ce métier de rédactrice web ? (Cyrille M.)

On commence avec la base : qu’est-ce qu’un rédacteur web ? Comme son nom l’indique, le rédacteur web rédige des textes pour le web (wahouuu 😱). Autrement dit, il rédige des articles de blog, des newsletters, des fiches-produits, des livres blancs, etc. Bref, tous les contenus qu’on peut lire et retrouver sur la toile.

La rédaction de ce type de contenus diffère énormément du print (autrement dit, de tout ce qui est écrit et imprimé sur du papier). En effet, l’écriture web doit être concise, rapidement compréhensible et avec un style dynamique. Elle doit également prendre en compte la dimension interactive du web (likes, partages, commentaires, liens hypertextes…). Enfin, elle doit correspondre aux exigences des moteurs de recherche (coucou l’optimisation SEO).

Le rédacteur web rédige pour des clients divers qui n’en ont ni le temps, ni les compétences. Il peut alors aussi bien exercer dans une agence ou une entreprise, mais aussi en tant qu’auto-entrepreneur. Ce mode de travail est d’ailleurs presque majoritaire dans le métier.

En quoi consiste le métier de rédactrice web ?

Comment devenir rédacteur web ? (Omar B.)

J’en parlais déjà un peu dans l’article « Bien débuter en tant que rédacteur web freelance ». La vérité, c’est que pour exercer en tant que rédacteur professionnel, nul besoin de diplômes. Les études pèsent très peu dans la balance. Les prospects s’attardent davantage sur votre portfolio et votre personal branding. Ainsi, un autodidacte passionné pourra très bien se former sur le tas. Il lui suffira d’aimer écrire pour le web, d’avoir un bon esprit de synthèse et d’être à la fois curieux, organisé, exigeant et ambitieux.

Pour autant, suivre une formation en rédaction peut être un véritable plus, dans le sens où cela vous fera gagner énormément de temps. De plus, vous prendrez confiance en vous, car vous serez sûr de fournir du contenu de qualité à vos clients. La formation en ligne « Devenir rédacteur web » s’avère alors idéale pour ceux qui souhaitent connaître les secrets de la langue française (orthographe, grammaire, conjugaison, syntaxe), apprendre à rédiger des contenus web (articles de blog, newsletters, fiches-produits, articles journalistiques et posts sur les réseaux sociaux) et maîtriser le référencement naturel ainsi que l’art du storytelling.

Par quoi commencer une rédaction, à part bien sûr prendre son stylo ou ouvrir son application de notes ? (Elvis E.)

Dans les années 1980, John Hayes et Linda Flower ont développé une méthode de structuration bien connue en rédaction web. Et c’est celle que j’utilise pour rédiger l’ensemble de mes textes. Cette méthode consiste alors à décomposer le processus d’écriture en trois étapes :

  • La planification : obtenir un bon brief client, mettre en place un plan et sourcer ses écrits en faisant des recherches
  • La rédaction à proprement parler
  • La révision : optimiser le texte en SEO et corriger les fautes d’orthographe, de grammaire ainsi que de syntaxe

Pour répondre à la question, avant de vous lancer dans la rédaction, faites des recherches sur le sujet et rédigez votre plan détaillé.

Où trouves-tu ton inspiration, tes idées pendant la rédaction ? (Taslima B.)

En rédaction web, nul ne connaît et maîtrise mieux le sujet que votre client. Ainsi, la meilleure source d’inspiration reste un brief complet et clair. Cela permet aussi bien de récolter des informations sur la forme que sur le fond.

Avant et pendant la rédaction, j’effectue également un véritable travail de sourcing. Cela me permet de :

  • avoir toutes les informations nécessaires en ma possession et de ne rien oublier
  • trouver des études et chiffres, primordiaux pour appuyer et confirmer mes dires
  • analyser les autres articles et trouver un angle original

Par sourcing, j’entends recherche via les ouvrages littéraires (Google Books, Gallica, Gutenberg…), périodiques, documents multimédias (vidéos YouTube) et Internet.

Cela répond également à la question de Rachid O. qui se demandait comment les rédacteurs web arrivent à rédiger un article de blog sur un sujet qu’ils ne maîtrisent, a priori, pas.

Questions sur la rédaction web

Ma question concerne les outils pour le SEO. Je connais les « classiques » comme Ranxplorer, mais connais-tu des outils moins connus mais très efficaces ? (Corentin V.)

Petit teasing : un article web sur les outils que j’utilise au quotidien sortira très prochainement. Mais pour répondre à la question propre à la rédaction SEO :

Avec la montée en popularité du storytelling et ses avantages et inconvénients, peut-on encore être « innovant » ou vraiment faire preuve de créativité dans ce domaine ? (Jean-Noël L.)

Le storytelling, comme toute discipline, répond à un certain nombre de règles de rédaction. Moi-même, j’enseigne ces règles au sein de la formation « Devenir rédacteur web ». Et je vais même encore plus loin, puisque je donne une structure type pour réussir à coup sûr vos histoires. Mais est-ce que ces pratiques ne lissent pas trop les textes justement ? Est-ce que les récits, qui plus est de plus en plus nombreux, ne finissent pas par tous se ressembler ? Oui et non.

Dans la littérature, il y a des règles, et même une trame :

  • Situation initiale
  • Événements perturbateurs
  • Péripéties
  • Élément de résolution

Pourtant, ce genre perdure depuis des siècles et la question de la créativité ne s’est jamais posée. Et pour cause ! Ces éléments-là ne servent pas à créer une bonne histoire. Ils servent à la structurer. Mais sans idée initiale, sans créativité, le storytelling n’existe pas. De plus, connaître et maîtriser les règles, c’est aussi savoir jouer avec elles pour créer la surprise et innover. Enfin, chaque concepteur-rédacteur possède son propre style rédactionnel. Alors, oui. Oui, il est encore possible d’être innovant et de faire preuve de créativité dans ce domaine.

Mais attention ! Ceux qui manquent justement de créativité ont tendance à répéter les mêmes schémas narratifs, parfois mal construits ou tellement inventés qu’ils ne paraissent même plus crédibles…

Est-ce une bonne situation, scribe ? (Florian A.)

Parlons peu, parlons argent. Lorsque je dis que je suis rédactrice web, on me regarde souvent d’un air interrogateur  : « Et ça marche bien ? Tu arrives à gagner ta vie avec ça ? ».

Alors oui, j’arrive à vivre de la rédaction web. Et ça marche plutôt très bien même 😍 Le métier de rédacteur freelance est en plein essor. Cela va de pair avec l’ascension fulgurante du digital sur le marché français. Ainsi, les clients ne manquent pas et sont prêts à payer le prix juste pour une communication marketing efficace.

Alors, à tous ceux qui se demandent si on peut gagner sa vie en étant rédacteur web SEO, je leur réponds un grand OUI !

Comment vois-tu le secteur de la rédaction web dans 5-10 ans ? (Olivier B.)

Chaque jour, des milliers de sites internet voient le jour (800 000 exactement, selon Orson.io). Et qui de mieux qu’un rédacteur web pour les enrichir de contenus éditoriaux de qualité et bien référencés ? Personne. Ainsi, TOUTES les entreprises ont besoin de contenus rédactionnels. Que ce soit un particulier qui souhaite optimiser sa page LinkedIn, un coiffeur en quête de visibilité, une start-up en communication qui sous-traite la rédaction ou un grand groupe de compléments alimentaires qui veut transmettre son expertise, ils auront TOUS besoin d’un rédacteur web. Donc, le métier de rédacteur a encore de très beaux jours devant lui !

À quoi il ressemblera exactement dans 5 ans ? Je pense qu’il sera encore plus démocratisé et encore plus indispensable pour les entreprises qui auront pris conscience de l’importance du content marketing dans leur stratégie d’acquisition.

Dans 10 ans ? J’imagine que de nouvelles techniques seront utilisées, en raison de l’évolution rapide du numérique. Le métier aura évolué, mais restera sensiblement le même. Le travail de stratégie éditoriale en amont aura sûrement plus de poids.

Open bar des questions sur la rédaction web, conclusion

J’espère avoir répondu clairement à vos questions sur le marketing de contenu. J’ai pris le parti de ne répondre qu’aux commentaires traitant de la rédaction web afin d’avoir une certaine cohérence, le tout dans un article de taille moyenne. Mais pas de panique ! Je reviendrai très prochainement avec un nouveau contenu pour répondre à vos questions propres au freelancing en général. D’ailleurs, si vous avez d’autres questions sur la rédaction web ou sur le quotidien des freelances, vous pouvez me les poser en commentaire. J’essayerai d’y répondre au plus vite !

Gardez précieusement cet article sur vos tableaux Pinterest 🎯

Questions sur la rédaction web
Inès Sivignon
5 P'tits Tps

Abonnez-vous à ma (super) newsletter !

Au programme : de la rédaction, du freelancing et de la motivation pour vos projets

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'une rédactrice web freelance ?

* NEWSLETTER

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle (tous les premiers lundis du mois) pour des conseils en rédaction et en freelancing, ainsi qu'une bonne dose de motivation !

Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This