Facebook : un réseau social pour vieux ?

27 Août 2019 | Blog, Réseaux Sociaux

« Facebook, la chute d’un empire » titrent tous les journaux en quête de buzz. Ces dernières semaines, les articles affluent sur le géant Facebook. Le baron des réseaux sociaux semble souffrir de son vieil âge (quinze ans, rappelons-le). En effet, ses anciens amis les utilisateurs, alors jeunes et fringants, semblent le délaisser pour d’autres petits nouveaux plus attrayants. Où est passée la folle période du bureau des plaintes « MaRe des allergies. Trop nul ! » ? Et celle des premiers émois « Mon amouuuuur, je t’aime <3 » ? Facebook arrivera-t-il à passer outre son public vieillissant et à maintenir la cadence face à la concurrence ? C’est ce que nous allons voir au sein de cet article.

Facebook : le réseau social des vieux
©Miss Lilou

Une mémérisation de la cible

Récemment, BDM a publié un article intitulé Facebook en forte perte de vitesse chez les jeunes Français. On y apprenait alors que le réseau social connaissait dernièrement une baisse d’utilisateurs de 0,2 %, et ce, uniquement à cause des moins de 17 ans. À l’inverse, le nombre des utilisateurs plus âgés continue de progresser. Ce n’est donc pas une légende urbaine, Facebook est devenu un réseau social interdit aux moins de 18 ans. Perturbant…

D’après eMarketer, Facebook comptabilisera en 2020 moins de 50 % de jeunes de 12 à 17 ans. Or, il s’agit de la tranche de la population la plus connectée et la plus active sur les réseaux sociaux. C’est également celle qui définira les tendances à venir en matière de social media.

Mais nous n’avions pas besoin de sondages et d’études pour le deviner. Vous n’avez qu’à vous connecter à l’application pour constater un changement de paradigme radical. Les statuts de particuliers se font de plus en plus rares. Seules les publications des Pages Facebook pullulent sur votre fil d’actualité.

Vous vous demandez alors à quelle génération vous appartenez ? Si vous êtes team Facebook haters, et non pas Facebook forever, vous devez sans doute vous reconnaître dans les affirmations suivantes :

  • Vous vous connectez uniquement pour scroller les actualités et les vidéos de chats rigolotes.
  • Vous n’avez pas changé votre photo de profil Facebook depuis des années, si bien que vous êtes toujours imberbe pour vos amis virtuels.
  • Vous ne regardez jamais les stories et Live Facebook, d’ailleurs vous ne saviez même pas que ça existait en dehors d’Instagram.
  • Vous ne partagez plus aucune photos et les albums ne donnent plus aucun signe de vie.
  • Vous ne souhaitez plus aucun anniversaire à votre liste d’amis. Pour le vôtre, seuls tata Germaine et tonton Jacky ont posté des messages sur votre mur.

Alors, nouvelle génération ou fan de la première heure ?

Une place de leader toujours d’actualité

En août 2019, une étude réalisée par l’agence de communication digitale Tiz a révélé le classement des médias sociaux en fonction du nombre d’utilisateurs actifs. Et oh surprise, Facebook cavale toujours en tête au classement français (35 millions d’utilisateurs) ainsi qu’au mondial (2,4 milliards d’utilisateurs). Le géant Facebook ne semble donc pas encore avoir dit son dernier mot ! Malgré une population vieillissante, il maintient sa position de leader.

classement des réseaux sociaux 2019

© Agence Tiz

Il ne faut pas oublier que Facebook est également à la tête d’Instagram, de WhatsApp et de Messenger. Ainsi, la création d’un compte Facebook est (presque) indispensable afin de naviguer sur les différents réseaux sociaux de manière optimale. De plus, si les abonnés postent de moins en moins, ils apprécient scroller les actualités et les pouces bleus ont encore de beaux jours devant eux.

Ainsi, Facebook reste un asset stratégique dans les stratégies de communication des marques. Comme je l’évoquais dans un précédent article, le réseau de Mark Zuckerberg possède un vaste public à la fois généraliste et hétéroclite (de 7 à 77 ans). Les annonceurs présents sur la plateforme s’assurent ainsi de toucher une cible large qui correspond à leur clientèle. Mais le principal atout de Facebook, et ce qui en explique son succès auprès des marketeurs, reste incontestablement son service de publicité. Avec un moindre budget, toute marque peut réaliser des Facebook Ads ciblées en fonction de son audience.

Conscient de son changement d’audience, l’application mobile chouchoute les Pages et autres Groupes Facebook. Ainsi, dès avril 2019, le si mystérieux indice de pertinence attribué aux publicités par Facebook a été remplacé par trois nouveaux indicateurs :

  • Quality ranking pour mesurer le taux de conversion
  • Engagement rate metric pour l’engagement (likes, commentaires, partages)
  • Conversion rate ranking pour la portée, autrement dit le nombre de comptes atteints

L’objectif ? Aider les annonceurs à diffuser des contenus de qualité et à fédérer ainsi des communautés.

En bref

Facebook n’est plus le réseau des jeunes adolescents qui racontent des passages de leur vie à leurs nouveaux amis virtuels. Mais cela ne veut pas dire que le réseau social est mort, comme le prouvent les derniers chiffres. Les utilisateurs de la plateforme ont uniquement grandi et ont désormais de nouveaux centres d’intérêt. Facebook l’a bien compris et a donc adapté sa stratégie digitale ! Pour satisfaire cette cible vieillissante et récupérer du temps d’attention, le réseau social s’inspire des codes télévisuels. Cela se traduit par exemple par l’association de Facebook Watch à MTV, mais aussi par l’explosion du format vidéo. Les pages professionnelles conservent quant à elles une place de choix sur la plateforme sociale.

Et vous ? Que pensez-vous de Facebook ?

Inès Sivignon

Partager

Abonnez-vous à ma (super) newsletter !

Au programme : de la rédaction, du freelancing et de la motivation pour vos projets

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Besoin d'une rédactrice web ?

* NEWSLETTER

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle (tous les premiers lundis du mois) pour des conseils en rédaction et en freelancing, ainsi qu'une bonne dose de motivation !

Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This